top of page

Mais au juste, comment fonctionne un poêle à granulés ?

Dernière mise à jour : 11 mars 2022



Le chauffage au fioul étant amené à disparaître, le marché des poêles à granulés est en pleine expansion et l’offre se démultiplie. Mais attention, tous les modèles ne se valent pas et ne proposent ni les mêmes options, ni la même puissance. Voici les critères à prendre en compte et les éléments importants qu’il faut avoir à l’esprit avant de sauter le pas.


COMMENT FONCTIONNE UN POÊLE À GRANULÉS ?


Les poêles à granulés sont conçus pour chauffer rapidement et efficacement à partir d’une énergie renouvelable, les granulés de bois (ou « pellets »). Il s’agit de petits bâtonnets cylindriques issus du compactage des résidus de scieries, comme les sciures et copeaux, sans colle ni additif.

Ce combustible, une fois chargé dans le poêle, est transporté vers la chambre de combustion grâce à un système de vis sans fin, qui en contrôle la vitesse et la quantité en fonction de la puissance de chauffage désirée. Le feu est allumé à l'aide d'une résistance électrique et un ventilateur apporte la bonne quantité d’oxygène nécessaire à la combustion. La chaleur est dégagée par convection naturelle ou grâce à un autre ventilateur.




1 Ventilateur Il apporte la bonne quantité d’oxygène pour optimiser la combustion.


2 Évacuation des fumées Les gaz de combustion sont envoyés vers le conduit d’évacuation, qui doit être tubé. La sortie ventouse nécessite une conception particulière, à éviter si l’appareil n’est pas prévu pour ; exigez un document du fabricant, car l’installateur préconise parfois la ventouse par facilité.


3 Capacité du réservoir Un réservoir qui stocke beaucoup de granulés offre plus d’autonomie. C’est autant de chargements évités.


4 Vis sans fin La vis sans fin amène les granulés du réservoir à la chambre de combustion. Elle tourne lentement pour fournir les granulés à petite dose s’il s’agit de maintenir la température dans le logement, plus rapidement pour apporter beaucoup de granulés au foyer quand il faut réchauffer la pièce.


5 Entrée d’air Le poêle prélève de l’air neuf dans la pièce en fonction des réglages effectués et de la puissance choisie.


LES DIFFÉRENCES ENTRE POÊLES À GRANULÉS ET POÊLES À BÛCHES


Le poêle à granulés l’emporte haut la main sur tous les critères : autonomie, facilité d’utilisation, programmation, confort et performances.

Le rendement d’un poêle à granulés peut ainsi désormais atteindre voire dépasser les 90 %, quand celui d’un poêle à bûches sera de 70 à 85 %. En plus, sur un poêle à bûches, le rendement est divisé par deux si le bois est humide. Jamais cet écart n’existera avec un poêle à granulés, d’autant que son système d’alimentation automatique assure des rendements beaucoup plus réguliers.

Côté pollution, le poêle à granulés est très peu émissif. Il est toujours compatible avec les plans de protection de l’atmosphère qui se mettent en place dans de nombreuses zones urbaines, alors que le chauffage aux bûches peut faire l’objet de restrictions.

Mais, contrairement au poêle à bûches, le poêle à granulés exige de l’électricité pour fonctionner. Se chauffer peut donc devenir très problématique dans une habitation fréquemment touchée par des coupures de courant intempestives.


LES DIFFÉRENTS TYPES DE POÊLES À GRANULÉS


Il existe différents types de poêles à granulés, en fonction de la façon dont la chaleur est diffusée.


Convection naturelle

En convection naturelle, la chaleur est diffusée dans la pièce par les sorties d’air du poêle, sans aucune aide. L’avantage de ces appareils est leur silence, car ils ne possèdent pas de ventilateur. Mais il convient alors de les implanter au centre du logement pour une diffusion correcte de la chaleur.


Convection forcée

En convection forcée, un ventilateur pulse l’air chaud dans la pièce. Plusieurs niveaux de puissance sont généralement disponibles, ce qui limite les nuisances sonores. Le ventilateur permet de diffuser la chaleur partout dans la pièce, même si l’appareil est dans un coin. En outre, la pièce se réchauffe plus vite qu’en convection naturelle.


Poêles à granulés canalisables

Les poêles à granulés canalisables permettent de chauffer plusieurs pièces dans la maison. Comme leur nom l’indique, ils sont reliés à des canalisations dans lesquelles l’air est pulsé jusqu’aux pièces les plus éloignées du poêle, et même à un autre étage.


Qu’est-ce qu’un poêle à granulés étanche ?

Les normes BBC (bâtiment basse consommation) et RT 2012 obligent à installer un poêle dit « étanche ». Il s’agit d’un poêle qui va puiser l’air nécessaire à la combustion à l’extérieur de la pièce (dehors ou dans un vide sanitaire, par exemple), plutôt que d’utiliser l’air de la pièce. Cette étanchéité du poêle a plusieurs avantages : elle évite tout risque d’émission de polluants ou de fumées dans la pièce (puisque la prise d’air est à l’extérieur) et améliore le rendement du poêle, en limitant la déperdition de chaleur. L’air puisé est chauffé par les fumées sortantes, pour une efficacité maximale.

28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page